Thursday, February 11, 2016

The Doctor: "Your chances of survival are about one in a thousand. So here's what you do. You forget the thousand, and you concentrate on the one."


(***En français plus bas***)                                     You can click on every pictures for their sources! 
                                                                               Vous pouvez cliquer sur les photos pour les sources!
Hello Readers!
I have been thinking a lot about the right way to start my first blog post of the year. I wanted something new, something that feels right. The thing is, since the beginning of January, almost all of my attempts at sewing ended up in the trash.  As for my completed projects, I was finding mistakes everywhere. Not good. So, I thought about perfection and realized that if I’m able to find mistakes on almost every garment that I buy at the mall, of course I might find small details that I don’t like on what I sew. Nothing is perfect in this world after all! It might be a wrong choice of color (I once thought my thread was white, but after finishing the whole thing I realized that it was actually more of a cream. Simple mistake, but kind of visible if you look at it too closely), a miscalculation (you know what they say; measure twice, cut once!) or just the gathers that are somewhat weird but you decided to leave them like that after the third attempt (at some point the fabric can’t take it anymore, believe me).  You create the garment from the cutting to the wearing, being aware of every step of the process. Maybe this is where we should stop; at the wearing. If when we wear our garments we receive admiration from others, maybe we should forget all those steps and mistakes and stick to the fact that for a non-seamstress, it might be the same as buying a piece of cloth in a real shop. We are just being to hard on ourselves. That is why if I ever write about what’s wrong, it is not to belittle myself or to hear someone refute me.  I appreciate and love what I do (otherwise I wouldn’t do it!). It simply to remind myself what I can improve, what I have to appreciate and that there’s always room to learn.
For my first post, I’m showing you something that I made last year – a Christmas tree in February, original! A garment that is far from being perfect, but I love it anyway. It’s bold and comfy and somehow a garment I never thought I would have in my wardrobe: the teddy rosa from Wear Lemonade.
Bonjour lecteurs!
J’ai longuement réfléchi à la manière dont je pourrais écrire mon premier article de l’année. Je voulais quelque chose de nouveau, quelque chose qui se veut être la bonne. Le problème c’est que depuis le début de janvier, presque toutes mes tentatives à coudre quoi que se soit se sont terminés dans la poubelle. Pour ce qui est de mes réussites, je trouvais des erreurs partout. Pas bien du tout. Alors que je me suis mise à penser à la perfection, j’ai réalisé que je suis apte à trouver des erreurs sur presque toutes les pièces que je m’achète en magasin, il s’avère normal que je trouve des petits détails désagréables sur ce que je couds. Rien n’est parfait dans ce monde après tout! Il peut s’agir du mauvais choix de couleur (une fois j’ai cousu avec un fil blanc qui c’est avéré plutôt crème une fois le vêtement terminé. Une simple erreur, mais assez visible lorsque l’on y prête attention), un mauvais calcul (vous savez ce qu’ils disent : mesure deux fois, coupe une fois!) ou simplement des fronces qui semblent bizarres, mais que tu laisses ainsi après le troisième essai (parce qu’il y a une limite à ce que le tissu peut prendre, crois-moi). C’est de créer une pièce du découpage jusqu’au portage, connaissance toutes les étapes de sa création. Peut-être est-ce le moment où nous devrions nous arrêter; au port du vêtement. Si en portant une de nos créations on reçoit de l’admiration de notre entourage, peut-être devrions-nous essayer d’oublier toutes ces étapes et erreurs et nous tenir au fait que pour un non-couturier, c’est peut-être la même chose que d’acheter un vêtement en magasin. Nous sommes simplement trop dures envers nous-mêmes. C’est pourquoi si jamais j’écris sur ce qui ne va pas de mes créations, ce n’est pas pour me rabaisser ou pour qu’on me contredit. J’apprécie et j’aime ce que je fais (sinon je ne le ferais pas!). C’est simplement pour me rappeler ce que je pourrais améliorer, ce que je dois apprendre à apprécier et sur le fait qu’il y a toujours une place pour apprendre. 
Pour mon premier article, je vous présente quelque chose que j’ai fait l’an dernier – un arbre de Noël en plein février, original! Une pièce qui est loin d’être parfaite, mais que j’aime de toute façon. C’est brillant et confortable et une pièce que je n’aurais jamais crut posséder un jour dans ma garde-robe : le teddy rosa de Wear Lemonade.






The facts :
Fabric : Cotton & knit

PatternRosa - Wear Lemonade
Year2015
Notions5 snap on buttons

Les faits : 
Tissu : Coton & tricot 
Patron : Rosa - Wear Lemonade 
Année : 2015
Notions : 5 boutons à pression



So what’s wrong with this vest you ask? Well… It’s really short. Short as in “it looks cute unfastened, but no way I’m going to wear this thing fasten up”.  Maybe with a dress the length would look nice, but my choice of fabric makes it almost impossible to wear it with something other than a good pair of jeans.  I made this garment because I had two activities in one night and wanted to look nice with looking like I was going to a club. Even with the shortness of it, I still loved my outfit that day and I’m planning on sewing another teddy rosa with some modifications this time! 
Alors qu’est-ce qui ne va pas avec cette veste? Et bien… Elle est très courte. Courte du genre « c’est jolie détaché, mais pas question de porter ça attaché ». Peut-être qu’avec une robe la longueur pourrait être bien, mais mon choix du tissu rend presque impossible le port de ce vêtement avec autre chose qu’un bon jean. J’ai fait cette pièce parce que j’avais deux activités dans la même soirée et je voulais bien paraître sans ressembler à une fille se dirige à un bar. Même si elle est courte, j’aimais beaucoup mon look ce jour-là et je planifie déjà de coudre un autre teddy rosa, mais cette fois avec quelques modifications!


Voilà! What do you guys think? 
Voilà! Qu'en pensez-vous?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Thursday, December 31, 2015

“I am pressed so hard against the earth by the weight of reality that some days I wonder how I am still able to lift my feet to walk.” - Katja Millay


(***En français plus bas***)                                     You can click on every pictures for their sources! 
                                                                               Vous pouvez cliquer sur les photos pour les sources!
Hello Readers!
Already the end of 2015! It has been such a crazy year. I pushed myself out of my comfort zone and got to live 5 weeks in a foreign country I never EVER thought visiting, I moved for the second time and finally found what I am going to do with my life (which is kind of a big stress reliever).  Also, I managed to create a better blog to express my feelings while showing you my sewing journey. With a step back, I realize that I have been sewing more clothes that are completely (and almost entirely) my style. I stopped being afraid of wearing them publically and learned to have fun by creating original and unique garments. Life is too short to wear boring clothes: I read it on the Internet.
Since this will probably be my last post of the year, I decided to show you a coat that I made a while ago by using the Yona Wrap Coat pattern from Named Clothing.
Bonjour lecteurs!
Déjà la fin de 2015! Ce fut tellement une année de fou. Je suis sortie de ma zone de confort et put vivre durant 5 semaines dans un pays éloigné que je n’aurais jamais cru visiter, j’ai déménagé pour la seconde fois et j’ai finalement trouvé ce que j’allais faire de vie (ce qui enlève quand même un gros stress). Aussi, j’ai pu améliorer mon blog pour mieux exprimer mes sentiments et vous présentez mon aventure en couture. Avec un recul, je réalise que j’ai cousu beaucoup plus de vêtements qui sont complètement (et presque entièrement) mon style. J’ai arrêté d’avoir peur de les porter publiquement et j’ai appris d’avoir du plaisir en créant des pièces originales et uniques. La vie est trop courte pour porter des vêtements ennuyants : je l’ai lu sur Internet.
Puisqu’il s’agit probablement de mon dernier article de l’année, j’ai décidé de vous présenter une pièce que j’ai faite il y a déjà quelque temps en utilisant le patron du manteau Yona par Named Clothing.  



It can be surprising how choosing a fabric is a crucial point in your sewing process. I personally like to go with my gut, but I am well aware that the fabric influences the final garment. For the Yona coat pattern, I knew the best decision would have been to use a heavyweight fabric. Instead, I thought it could be interesting to use a lightweight, creating a big cosy vest rather than an actual coat – something I could wear on the last day of summer when the weather is cooler or during autumn with a cardigan underneath. Guess it was a genius idea because it is actually a fun garment to wear. I automatically love coats, so I’m kind of biased here, but I am also really proud of myself every time I sew a lining. It just feels more finish and more professional. Plus, I bought one of those amazing “buttons” to close the front pieces that I’ve always wanted to use… Yeap, I really like this project – even if I probably won’t be able to wear it until a couple of months because it’s snowing outside. I was looking for a vest more than a coat, but it’s still a pretty big garment that I can’t wear underneath a winter coat.
Il peut être surprenant à quel point choisir son tissu est un point crucial dans le processus de couture. Je préfère personnellement y aller par instinct, mais je suis bien consciente que le tissu influence le vêtement final. Pour le patron du manteau Yona, je savais que la meilleure décision était d’utiliser un tissu assez lourd. À la place, j’ai cru qu’il serait plus intéressant d’utiliser un tissu plus léger, créant ainsi une grosse veste confortable au lieu d’un manteau ; quelque chose que pourrais porter lors des derniers jours d’été lorsque le temps est plus frais ou durant l’automne avec un cardigan en dessous. Il faut croire que c’était une idée de génie puisque c’est effectivement un vêtement amusant à porter. Automatiquement, je suis portée à aimer les manteaux, donc je suis un peu biaisée ici, mais c’est aussi parce que je suis toujours fière de moi lorsque je couds une doublure. Le fini est plus net et plus professionnel. En plus, j’ai acheté un de ces merveilleux « boutons » pour fermer les deux pièces du devant que j’ai toujours voulu utiliser… Oui, j’aime beaucoup ce projet – même si je ne pourrai probablement pas le porter avant quelques mois puisqu’il neige dehors. Même si je voulais un style plus veste que manteau, ça reste un vêtement assez gros que je ne pourrais porter sous un manteau d’hiver.


The facts :
Fabric : Cotton + Knit for the lining (?)
PatternYona Wrap Coat - Named Clothing
Year: 2015
Notions: Fusible interfacing and a fancy button

Les faits : 
Tissu : Coton + tricot pour la doublure (?)
Patron : 
Yona Wrap Coat - Named Clothing
Année : 2015
Notions : Doublure thermocollante et un bouton spécial




The only alteration that I made on this coat was to cut the raglan sleeves shorter between the two pieces. Named Clothing is doubtlessly one of my favourite sewing patterns companies. The instructions were clear and all the pieces fit together perfectly. Am I going to sew another Yona? Hell yeah.  
La seule modification que j’ai faite fut de couper les manches raglans plus courts entre les deux pièces. Named Clothing est sans doute l’une de mes compagnies de patrons de couture favorites. Les instructions sont toujours claires et toutes les pièces s’agencent parfaitement. Vais-je réutiliser ce patron? Oh oui.


HAPPY NEW YEAR EVERYONE!
BONNE ANNÉE À TOUS! 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Thursday, November 19, 2015

“...write your own part. It is the only way I've gotten anywhere. It is much harder work, but sometimes you have to take destiny into your own hands. It forces you to think about what your strengths really are, and once you find them, you can showcase them, and no one can stop you.” - Mindy Kaling


(***En français plus bas***)                                   You can click on every pictures for their sources! 
                                                                               Vous pouvez cliquer sur les photos pour les sources!
Hello Readers! 
Maybe this time I should also add a “hello blog”.
More than a month ago, I posted my last article. Since that day, I somehow forgot about the whole blogging experience. I stopped hanging around with my sewing machine because I was caught up with my mid-term exams. Even if a month might be a ridiculously short period of time for some people, things happen while others are forgotten. And now it feels like I’m meeting an old friend I had forgotten about.
A couple of months (maybe even years), I read an article proclaiming that when women say they don’t have anything to wear, it’s true! That is explainable when they buy (or in my case, sew) too many garments with prints. At some points, nothing fit together and they literally don’t have anything to wear. The other day, I was standing in front of my wardrobe, looking for something to wear for my dad’s fiftieth birthday; I was organizing a surprise party for him and needed something cute to wear. I’m really good when it comes to poor causal connections, so I thought, “I have too much prints, so therefore I have nothing to wear. I read it on the Internet!”. Or maybe I just didn’t think anything, went shopping and bought a beautiful dark green fabric.
Bonjour lecteurs,
Peut-être que cette fois je devrais aussi ajouter un « bonjour blog ».  
Il y a plus d’un mois, j’ai publié mon dernier article. Depuis ce jour, j’ai, d’une certaine manière, oublié l’expérience d’avoir un blog. J’ai arrêté d’utiliser ma machine à coudre pour me concentrer sur mes examens de mi-session. Même si un mois peut sembler être une période de temps ridiculement court pour plusieurs personnes, certaines choses arrivent alors que d’autres sont oubliées. Maintenant, c’est comme si je rencontrais un vieil ami dont j’avais oublié l’existence.  
Il y a plusieurs mois (voir même des années), j’ai lu un article qui proclamait que quand les femmes n’ont rien à se mettre, c’est vrai! C’est explicable quand elles achètent (dans mon cas, se couds) trop de vêtements à motifs. À un certain point, rien ne fit ensemble alors elles n’ont littéralement rien à se mettre. L’autre jour, je regardais ma garde-robe en pensant à ce que je pourrais mettre pour le cinquantième à mon père;  je lui organisais une fête surprise alors je voulais mettre quelque chose de joli. Je suis très bonne pour faire de mauvaises causes à effet, alors j’ai pensé « J’ai trop de motifs alors rien n’a me mettre. Je l’ai lu sur Internet! », Ou peut-être n’ai-je simplement rien pensé. Je suis allée magasiner et j’ai acheté un beau tissu vert foncé.   




When I bought my fabric, I only wanted 1 and half yards, but since there was only two yards left, the lady wouldn’t cut it. I had to take the whole thing or nothing at all. I took it as a sign: I wanted to sew a blouse; it was my chance to do it.
I spent a lot of time lurking sewing blogs and reading patterns reviews. I saw some cute versions of the Meissa Blouse from Papercut Patterns and decided to try it. I love to wear blouses and the gathers in the front was a charming and original little detail. My only concern was the sleeves. I like having a neat finish on my garments and the way the pattern wants you to sew the cuffs is simply horrible. I knew that with ugly cuffs, I would never wear the garment, so I decided to go with the sleeves from the Carme Blouse from Pauline Alice – the gathers was a reminder of the front and Pauline’s patterns are a delight to sew with. I didn’t do any other alterations and now it’s a key piece in my wardrobe!   
Lorsque j’ai acheté le tissu, je ne voulais qu’un yard et demi, mais puisqu’il ne restait que 2 yards, la dame ne voulait pas le couper. Je devais tout prendre ou rien du tout. J’ai pris ça comme un signe : je voulais coudre une blouse, c’était ma chance de le faire.
J’ai passé beaucoup de temps à espionner les blogs de couture et à lire les critiques de patrons. J’ai vu plusieurs belles versions du patron de la blouse Meissa de Papercut Patterns alors j’ai décidé de l’essayer. J’adore porter des chemises et les fronces du devant sont un détail très joli et original. Mon seul souci était lié aux manches. J’aime avoir des détails propres lorsque je couds mes vêtements et la façon dont on est censé coudre les poignets des manches est tout simplement horrible. Je savais qu’avec de laides manches, je ne porterais jamais cette pièce, alors j’ai décidé d’y aller avec les manches de la blouse Carme par Pauline Alice – la fronce était un rappel du devant et les patrons de Pauline sont un délice à coudre. Je n’ai fait aucune autre altération et maintenant, c’est une pièce clé de ma garde-robe!   

The facts :
Fabric : Polyester 
Pattern: Meissa Blouse - Papercut Patterns
Year: 2015
Notions: 10 buttons and fusible interfacing

Les faits : 
Tissu : Polyester ou du coton 
Patron : Blouse Meissa - Papercut Patters 
Année : 2015
Notions : 10 boutons et doublure thermocollante




Voilà! What do you guys think? 
Voilà! Qu'en pensez-vous?

Rendez-vous sur Hellocoton !